Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 11:46

Le diagnostic effectué au niveau des vieilles constructions a fait ressortir, au niveau d’Alger, que 67 000 habitations nécessitent une intervention pour des travaux de réhabilitation, ou de démolition

 

Le diagnostic effectué au niveau des vieilles constructions  a fait ressortir, au niveau d’Alger, que 67 000 habitations nécessitent une intervention pour des travaux de réhabilitation, ou de démolition, a indiqué hier le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, M. Noureddine Moussa. Intervenant lors de la cérémonie d’installation du comité chargé de fixer les modalités d’intervention et de traitement du vieux bâti, le ministre a fait savoir que pas moins de 67 000 habitations sont concernées par cette opération dans la capitale. Ainsi 10 milliards de dinars ont été débloqués pour la prise en charge en matière de réhabilitation du vieux bâti dans les grandes villes d’Algérie, a-t-il affirmé, ajoutant que les travaux ont déjà commencé dans la capitale et à Oran. Alger a bénéficié, selon le ministre, d’une enveloppe de 5 milliards de dinars. Quant à la ville d’Oran, le budget alloué pour entamer les travaux est de 2,5 milliards de dinars. Concernant les villes de Constantine, Annaba et Skikda, ces dernières, dont les travaux vont être entamés, selon le ministre, dans les semaines à venir, on leur a alloué un montant de 1,5 milliard de dinars chacune. Par ailleurs, le ministre a souligné la nécessité d’impliquer l’intervention de bureaux d’études et d’entreprises spécia- lisés. Ces deux instruments font actuellement défaut, dit-il, expliquant que le comité installé aura pour mission la prise en charge de la formation d’ingénieurs spécialisés dans les techniques de restauration et de réhabilitation et à encourager la création d’entreprises spécia- lisées dans ce créneau.  A cet effet, le ministre a fait savoir  que plusieurs départements sont inclus dans cette opération, notamment l’Enseignement supérieur et la Formation professionnelle. Le ministre a insisté en outre, sur la nécessité de l’adhésion de la population à cette opération, estimant que «l’entretien, la maintenance et la réhabilitation du bâti, qui sont des opérations permanentes, relèvent de la responsabilité des propriétaires et des habitants», ajoutant qu’un programme national de réhabilitation du vieux bâti est inconcevable sans la participation des propriétaires et de l’Etat.
Salima Ettouahria

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Boualem Demdoum
  • Boualem Demdoum
  • : Auteur: Ouvrage Agence Immobilière entre Promotion et Gestion 2009
  • Contact

Emission TV

Emission Chaine TV 4

 


 

http://youtu.be/UTYzC6CGIbQ

Recherche