Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 16:32

Pour faire face au manque de foncier, les élus ont dû rogner sur les terres agricoles pour lancer les projets de construction de logements.


   Les élus de la wilaya d’Alger ont été mis à contribution pour la réalisation de divers projets. L’opération de défalcation de terres agricoles destinées à des opérations d’utilité publique revenait de droit aux élus de l’APW. «Nous avons tenu depuis le début de notre mandature 13 délibérations dans le cadre des opérations de défalcation des terres agricoles. Nous avons ainsi pu étudier et approuver des dossiers de reprise de 800 hectares de terres agricoles dans le cadre du décret n°301 fixant les conditions et les modalités de reprise des terres agricoles du domaine national intégrées dans un secteur urbanisable», signale Abdelmalek Djamel, président de la commission de l’urbanisme et de l’agriculture, lors d’une session de l’APW d’Alger, consacrée, entre autres, au dossier de reprise des terres appartenant à des Exploitations agricoles collectives (EAC).

   Selon le président de la commission, la part du lion des projets est revenue au secteur du logement. «Plus de 600 hectares ont été défalqués pour la réalisation de logements ; viennent ensuite les équipements du secteur de l’éducation (50 ha) et, en dernier lieu, les diverses infrastructures publiques (administrations, mosquées, etc.)», précise l’élu.  Ces opérations réduisent comme une peau de chagrin le foncier agricole de la wilaya, qui a fait l’objet de détournements importants du temps des APC ex-FIS et des DEC (délégués exécutifs communaux). Le président de la commission met un bémol : «Les terres reprises ne sont pas à fort potentiel agricole. 80% de ces terres appartenaient, entres autres, à des coopératives déchues par voie de justice», signale Abdelmalek Djamel. L’APW a approuvé, lors de sa dernière session, les dossiers de défalcation des terres agricoles destinées à la réalisation, principalement de 2800 logements sociaux locatifs à Souidania et 300 logements aidés à Birkhadem. 

 

Le nouveau siège du CRAaG à Chéraga

 

   Le nouveau siège du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) sera réalisé à Chéraga. L’APW d’Alger a approuvé le dossier de récupération des terres pour l’installation du nouveau projet. Le nouvel équipement sera réalisé au niveau de l’EAC n°1 Benhaddadi sur une superficie de 39 ha. L’Observatoire d’Alger fut créé en 1856 et a été implanté à Bouzaréah (340 mètres du niveau de la mer).

   Le Craag résulte de la fusion de deux organismes ayant existé durant l’époque coloniale, à savoir l’Observatoire d’Alger et l’Institut de physique du globe d’Alger (IMPGA), lit-on sur le site Internet du centre, placé depuis 1991 sous la tutelle du ministère de l’Intérieur. La commune de Chéraga accueillera d’autres projets tels que le Conseil d’Etat, le Conseil supérieur de la magistrature et deux résidences d’astreinte au profit du ministère de la Justice. Il est à noter que ce ministère a été obligé, après l’adoption de la nouvelle structuration judiciaire en 1997, d’installer ses magistrats dans des locaux de la Cour suprême (El Biar), où ils se trouvent à l’étroit.   

 

Nadir Iddir

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Boualem Demdoum
  • Boualem Demdoum
  • : Auteur: Ouvrage Agence Immobilière entre Promotion et Gestion 2009
  • Contact

Emission TV

Emission Chaine TV 4

 


 

http://youtu.be/UTYzC6CGIbQ

Recherche