Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 09:17

 

M’SILA, 22 mars 2012 (APS) - Le 6ème colloque international sur les villes historiques de la Méditerranée s’est ouvert, jeudi à Boussaâda (M’sila), sous le thème, cette année, "Les villes historiques de la Méditerranée et leurs territoires-le cas des zones steppiques et des espaces oasiens, état et perspectives : quelle stratégie de développement durable, rural et local ?".

 

   Le choix de Boussaâda pour abriter ce colloque, ouvert en présence des autorités locales, d’un représentant du ministre de l’Agriculture et de développement rural, initiateur de la rencontre, et de maires et experts venus de neuf villes du pourtour méditerranéen, fait de cette ville la 41ème à intégrer la Conférence permanente des villes historiques de la Méditerranée (CPVHM).

 

   Intervenant après l’allocution de bienvenue du wali de M’sila, le président d’honneur de la CPVHM et maire de Beït Lahm, en Palestine, Victor Boutros, a souligné les difficultés de sa ville à se développer à la manière du reste des agglomérations méditerranéennes, "en raison de la surpopulation et de l’interdiction de construire imposée aux palestiniens par l’entité israélienne".

 

   "Aujourd’hui, notre ville n’est autorisée par les israéliens à n’exploiter que 17% de son eau, tout le reste profitant aux israéliens", a ajouté M. Boutros qui s’est félicité de cette rencontre qui "permet d’enseigner l’Histoire des villes de la Méditerranée aux jeunes et leur offre l’occasion de sortir des réseaux sociaux de la toile de l’Internet".

 

   Giovanni Lobrano, secrétaire exécutif de la CPVHM, a indiqué, de son côté, que par ce colloque, "nous voulons entamer à Boussaâda une réelle coopération entre les villes méditerranéennes et de mettre ses villes en relation avec la contribution éclairée de spécialistes et d’experts des différents domaines".

 

   Pour sa part, le Directeur du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH), Slimane Hachi, a estimé que la culture "est à la base de tout développement, y compris local". Il a rappelé, dans ce contexte, que le ministère de la Culture, duquel relève le CNRPAH, "renforce l’opération en cours, portant sur la mise en valeur de la vieille Médina de Boussaâda".

 

   Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et du développement rural, Sid-Ahmed Ferroukhi, a considéré, dans son intervention, que le thème proposé durant ce colloque, s’agissant de la problématique complexe de la relation de la ville historique avec son environnement et avec son territoire, "est un choix opportun à plus d’un titre".

 

   Le choix de la ville de Boussaâda est "à saluer car il illustre parfaitement la pertinence de votre démarche et son caractère heureux", a ajouté M. Ferroukhi à l’adresse des participants à cette rencontre.

 

   Ce colloque de quatre jours, qui se poursuivra vendredi et samedi en ateliers, avant la lecture des recommandations dimanche à la clôture, est organisé à l’Institut du tourisme et de l’hôtellerie de Boussaâda, en collaboration avec le CPVHM, le CNRPAH, la Fondation Hans Seidel, le Réseau euro-méditerranéen Strademed et l’Institut Maghreb-Europe de l’université Paris 8 (France).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Boualem Demdoum
  • Boualem Demdoum
  • : Auteur: Ouvrage Agence Immobilière entre Promotion et Gestion 2009
  • Contact

Emission TV

Emission Chaine TV 4

 


 

http://youtu.be/UTYzC6CGIbQ

Recherche